Le DIAPHANE et l'ÉCRAN

mise à jour, 16 mai 2000

.
.
.

Plan de la "causerie"

.
.
.
 
"Es-tu toujours le même ?", se dit Antiochus in Bérénice (Racine)
"Si toutes choses étaient fumées, nous connaîtrions par les narines" (Héraclite)

"Apprendre": la prime ambiguïté du mot dit déjà une problématique nodale : où est ici la
frontière entre "Je" et "l'Autre" ?
L'objet, l'outil, le discours, les machines, le Temps sont-ils mise à distance devant l'effroi
d'une hypothétique Fusion duplicante ?
Qu'en est-il, spécifiquement, de l'enseignement de "la Musique électroacoustique"?

I/ ÉTYMON (histoire de racines)
Que dit le mot "cognosco" (j'apprends à connaître) ?

  1. "co": accompagnement: contiguïté ou intrusion ?
  2. "gn": naître ? devenir ? advenir ?
  3. "sc": Temps : linéaire ? pavé de seuils ?

II/ La "Passe" (histoire de transmissions)

  1. Éraste et Éromène : la nécessaire pédagogie archaïque d'avant l'Écriture ()
  2. Le mythe de Narcisse : honni soit qui refuse et/ou médiatise
  3. Le mythe de Pygmalion : honni soit qui ne sait forclore

III/ La schize (histoire d'opportunismes)
: initialement : "Art" (ce qui transcende l'), puis... tantôt "Art", tantôt "Technique"!

  1. l' "objectivation" du vivant : la scolastique-écran
  2. la fascination/obsession de l'Outil hypertrophié et la procrastination de l'Art (création, émotion, échange)
  3. scotomisation du Lien

IV/ Les machines diaphanes (histoire d'électroacoustique)

  1. L'ordinateur, "simple" et "infini"
  2. Professeur/Enseignant : maïeutique et désinhibition de l'Autre
  3. la double tentation :
    - focalisation sur le gadget et le protocole ("opacité")
    - focalisation sur le lien affectif ("transparence")
.
.
.

CONCLUSION en GUISE de PISTES
"Diaphanéïté" / Humour / Mue.

Jean-Pierre Bénat

.
.